ArrivĂ©s au Laos đź‡±đź‡¦

La nuit dans le train s’est plutĂ´t bien dĂ©roulĂ©e pour ma part, j’ai dormi, mon pote aussi il me semble. Nous descendons du train et notre premier objectif est de rejoindre la frontière laotienne pour entrer dans le pays. Après avoir rempli les feuillets d’informations, j’arrive au guichet et lĂ , surprise, le garde ne veut pas me laisser entrer.

J’ai mon passeport qui est plein, il ne reste plus qu’une seule page pour le visa laotien qui prend justement toute la page. Avant de refuser, il me demanda oĂą  je comptais aller ensuite. Je lui ai rĂ©pondu le Cambodge. C’est lĂ  qu’il m’a dit non pour la simple et bonne raison que le visa cambodgien nĂ©cessite une page entière Ă©galement et qu’après avoir imposĂ© le visa laotien, je n’aurais plus un espace de libre. Je me suis donc vite repris en lui disant que j’irais Ă  l’ambassade de France, que ce n’Ă©tait pas grave et qu’au pire, mon vol retour est en ThaĂŻlande et qu’il me reste un petit encart pour un coup de tampon thaĂŻ. Un petit sourire plus tard (et 1500 bahts), nous voilĂ  avec notre visa laotien, près Ă  conquĂ©rir le pays.

Nous avions repĂ©rĂ© un temple, le Buddha Park, juste après la frontière et nous avons donc dĂ©cidĂ© de nous y rendre avant mĂŞme d’arriver Ă  Vientiane. En recherchant un moyen de locomotion, nous avons rencontrĂ© deux birmanes qui elles aussi avaient eu la mĂŞme idĂ©e que nous. Cela nous a donc permis de faire le voyage ensemble, de partager les frais et d’apprendre Ă  se dĂ©couvrir. Elles Ă©taient vraiment sympas et parlaient un anglais parfait. L’une d’entre elle parlait aussi le thaĂŻ. J’ai malheureusement oubliĂ© leurs prĂ©noms. Le Buddha Park, c’est cool et chelou en mĂŞme temps. Pour la petite histoire, c’est un parc dans lequel Luang Pu Bunleua Sulilat, un moine qui Ă©tudia le Bouddhisme et l’Hindouisme, a construit des statues en l’honneur de Buddha mais aussi de dieux hindous. C’est donc un mix assez intĂ©ressant qui dans ce lieu, vous permet de prendre des photos assez extraordinaires. Le truc Ă  faire, c’est de monter tout en haut de la « boule » qui se trouve Ă  l’entrĂ©e pour avoir un aperçu assez sympa du parc.

Une fois la visite finie (30 minutes pas plus), nous sommes allĂ©s prendre le bus, le premier d’une longue sĂ©rie durant ce voyage au Laos, pour rejoindre Vientiane, la capitale. Cette ville me fait beaucoup penser au Cambodge. Nous sommes allĂ©s Ă  notre hostel oĂą la connasse de rĂ©ceptionniste n’a pas lâchĂ© son jeu de merde depuis notre arrivĂ©e jusqu’Ă  la montĂ©e des escaliers qui menaient Ă  notre chambre commune. Basique, rien de vraiment ouf Ă  part l’odeur. C’est comme si j’entrais dans la chambre Ă  Michael un dimanche soir (seul les vrais savent). Une fois nos sacs posĂ©s, nous sommes allĂ©s nous restaurer : lap chicken = dĂ©licieux, Beerlao = super pas chère. L’après midi, nous l’avons consacrĂ© Ă  la dĂ©tente, piscine et visite du Night Market en fin de journĂ©e.

Ce soir, le programme est simple : on va au bar et on se la colle ! On verra demain comment la soirĂ©e s’est dĂ©roulĂ©e mais j’ai un bon pressentiment, je sens que nous allons kiffer, il y a une bonne vibe dans cette ville !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez Ă  l'aide de votre compte WordPress.com. DĂ©connexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez Ă  l'aide de votre compte Twitter. DĂ©connexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez Ă  l'aide de votre compte Facebook. DĂ©connexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez Ă  l'aide de votre compte Google+. DĂ©connexion / Changer )

Connexion Ă  %s